American Gaming AssociationFondée au cours de l’année 1994, l’American Gaming Association (AGA) a pour but de promouvoir, éduquer et faire pression au nom de l’industrie des jeux aux Etats-Unis. Régulièrement, elle publie d’intéressantes études sur les casinos en ligne et autres jeux sur le Web.

La dernière en date nous apprend que chaque année les américains misent à peu près 511 milliards de dollars sur des offres de jeu non licenciées dans le pays et donc illégales.

Cela représente un manque à gagner fiscal d’environ 13,3 milliards de dollars pour les gouvernements des différents Etats.

Un marché illégal omniprésent aux Etats-Unis

13,3 milliards de dollars de recettes fiscales perdues par les Etats américains, cela représente énormément d’argent. A titre de comparaison, il faut savoir que tous les opérateurs licenciés dans le pays n’ont généré que 11,7 milliards de dollars de taxes au cours de l’année 2021 par exemple, ce qui fait donc environ 1,6 milliards de dollars de moins.

En conséquence, le Président et Chef de la Direction de l’AGA (Bill Miller) considère que le jeu illicite doit être vu comme un fléau pour les Etats-Unis. Celui-ci profite de consommateurs vulnérables en contournant les obligations réglementaires et qui prive les communautés de recettes fiscales essentielles pour leurs infrastructures et l’éducation notamment.

La dernière étude publiée par l’AGA est une preuve supplémentaire que le marché illégal est omniprésent aux Etats-Unis.

Un manque à gagner fiscal de 700 millions de dollars en matière de paris sportifs

Au niveau des paris sportifs, l’AGA nous apprend que les américains misent 63,8 milliards de dollars auprès de bookmakers non licenciés. Cela représente des recettes de 3,8 milliards de dollars et un manque à gagner fiscal de 700 millions de dollars pour les Etats.

D’après diverses estimations, les américains devraient miser 100 milliards de dollars sur des paris sportifs auprès d’opérateurs licenciés, au cours de l’année 2022. Ainsi, on peut donc estimer que dans ce domaine près de 40% du marché américain reviendrait aux acteurs illégaux.

Heureusement, ce pourcentage est en diminution. En effet, en 2021, l’offre illicite représentait 49% du marché global aux Etats-Unis, en matière de paris sportifs, ce qui prouve que les joueurs passent peu à peu vers le marché réglementé dans le district de Colombia et les 36 Etats dans lequel il existe.

Un manque à gagner fiscal de 13,5 milliards au niveau des jeux en ligne

En ce qui concerne les jeux en ligne, ce sont pas moins de 337,9 milliards de dollars qui sont misés sur des plateformes non réglementées pour des recettes de 13,5 milliards et un manque à gagner fiscal de 3,9 milliards de dollars pour les Etats.

A titre de comparaison, on estime que les plateformes de jeux en ligne licenciées aux Etats-Unis devraient réaliser des recettes de 5 milliards de dollars, ce qui fait presque 3 fois moins. Notons d’ailleurs qu’il n’y a que seulement 6 Etats dans le pays qui autorisent les jeux en ligne.

L’étude de l’AGA nous indique également que l’on trouve plus de 580 000 machines à sous non réglementés aux Etats-Unis, ce qui représente environ 40% de tous les appareils de ce type.

jouer