Un agent du FBI joue 13 500$ au blackjack avec l'argent des contribuablesQuand on joue au blackjack, on remporte régulièrement des gains. Néanmoins, on peut aussi parfois perdre de l’argent. C’est exactement la raison pour laquelle certains individus peu scrupuleux finissent par voler ou détourner des fonds de manière à pouvoir enchaîner les parties.

Il y a peu, un agent du FBI s’est retrouvé devant le tribunal fédéral de Las Vegas pour une regrettable affaire de ce genre.

Lors de cette fameuse audience, il a plaidé coupable d’avoir joué 13 500$ d’argent public appartenant au gouvernement américain.

Après une opération d’infiltration menée à Las Vegas

Notre homme se nomme Scott Carpenter. Il est âgé de 40 ans. Au cours de l’année 2017, ses supérieurs lui ont confié une opération d’infiltration. Pour la mener à bien, il a dû se rendre à Las Vegas entre le 27 et le 31 juillet avec 3 autres agents du FBI du bureau de New York.

Une fois que sa mission a été terminée, il a décidé de profiter un peu de la ville. Ce n’est quand même pas tous les jours qu’il a la possibilité d’aller dans l’une des principales capitales mondiales des casinos. Il a donc eu envie de se faire plaisir en jouant au blackjack dans une salle VIP. Il faut bien reconnaître qu’il n’en manque pas là-bas que ce soit sur le Strip ou dans le Downtown par exemple.

Le problème est que cette idée lui a fait tourner la tête. En effet, il a fini par utiliser de l’argent public pour financer sa session de jeu. Ainsi, il s’est rendu dans un casino où il a dépensé pas moins de 13 500$ appartenant au gouvernement des Etats-Unis. Malheureusement, au cours de l’audience, personne n’a indiqué le nom du casino où il était allé.

Un verdict fixé au 18 mai 2022

Notre homme possède des états de service exemplaires aussi bien dans l’armée américaine qu’au sein du FBI. C’est juste qu’il a un problème d’alcool qui le pousse parfois à prendre de très mauvaises décisions. Il s’en est tout de suite rendu compte après. En effet, il n’a pas tardé à aller voir ses supérieurs pour tout leur avouer.

Il en a également profité pour demander une aide de manière à régler son problème d’alcool. Et puis, il a pris des dispositions pour rembourser le FBI.

Tout cela a largement joué en sa faveur lors de son audience. En effet, en prenant en compte ses excellents états de service et sa volonté de rédemption, les procureurs ont recommandé une simple mise à l’épreuve. Néanmoins, selon la loi, Scott Carpenter est quand même passible d’une peine maximale d’un an de prison dans ce genre d’affaire.

L’avocat de l’accusé, Paul Fishman, n’a pas manqué de reconnaître que : « il y a quatre ans, Scott a fait une terrible erreur ». Reste maintenant à savoir si la juge Gloria Navarro se montrera sévère ou non. Une chose est sûre néanmoins : elle a d’ores et déjà fixé la date de sa condamnation au 18 mai prochain. Il reste donc de longues semaines avant de connaître le verdict définitif dans cette affaire.

Jouer au black jack en live ici !