Raj Grewal, ancien député canadien addict au blackjack

Credit photo: Compte Twitter de Raj Grewal

En ce moment, se tient devant le tribunal d’Ottawa le procès de l’ancien député du Parti Libéral du Canada Raj Grewal.

Au cours du mois de septembre 2020, il a été accusé par la Gendarmerie Royale du Canada de 4 chefs d’accusation d’abus de confiance et d’un chef d’accusation de fraude de plus de 5 000$ à cause de son addiction au blackjack.

Quelques jours après le début du procès, on a appris que 3 de ces accusations avait été retirées au final.

Raj Grewal : Une enquête lancée après que des transactions suspectes ait été découvertes

Cela fait maintenant très longtemps que l’ancien député libéral s’est préparé à un procès. Ce dernier est d’ailleurs entendu en ce moment même par un juge seul et devrait durer jusqu’à la fin du mois de juillet 2022.

C’est en octobre 2015 que Raj Grewal est devenu député de la circonscription Brampton-Est à la Chambre des Communes du Canada. A partir de l’automne 2018, il s’est séparé du Parti Libéral pour devenir indépendant. Puis, il ne s’est pas représenté, lors des élections suivantes en 2019.

Quelques jours seulement après sa séparation avec les libéraux, Raj Grewal a publié une vidéo dans laquelle il affirme souffrir d’une dépendance au blackjack qui l’a poussé à accumuler des millions de dollars de dettes. Il a néanmoins tenu à faire savoir que celles-ci avaient toutes été remboursées.

A partir de 2017, la Gendarmerie Royale du Canada a commencé à enquêter sur Raj Grewal, lorsque le Centre d’Analyse des Opérations et Déclarations Financières du Canada lui a transmis des rapports de transactions suspectes liées à ce député.

Cela a débouché en septembre 2020 sur des accusations d’abus de confiance et de fraude. En effet, Raj Grewal aurait utilisé son poste de député dans le but de solliciter des millions de prêts qu’il n’a pas divulgués au commissaire à l’éthique. De plus, il se serait servi à mauvais escient du budget de son bureau de député.

Un simple loisir qui s’est peu à peu transformé en addiction

C’est après avoir quitté l’université que Raj Grewal a commencé à jouer au blackjack pour se divertir. Puis, à partir de l’année 2016, il s’est mis à fréquenté assidûment le Casino du Lac Leamy à Gatineau au Québec. Petit à petit, il a contracté une addiction qui l’a poussé à se faire soigner dès 2018.

Lors du procès, le superviseur des opérations de l’établissement de Loto Québec Jacques Bouchard a été appelé à la barre pour témoigner. Au cours de l’audience, il a déclaré qu’il avait vu plusieurs fois l’accusé dans la salle de jeux. Cependant, le 30 mai 2018 aux alentours de 11h30, il était beaucoup plus agité en jouant au blackjack que d’habitude. C’est la raison pour laquelle l’incident a été consigné dans un rapport de sécurité officiel.

Ce jour là, le député ne comprenait pas pourquoi il perdait avec des mains de 19 ou 20. A un moment, il s’est même énervé contre le croupier en lui disant : « Allez, tire un as… Prends tout mon argent ».

jouer